Pour mener à bien votre projet de reprise d'entreprise, il est indispensable de suivre les différentes étapes d’un parcours qui vous mènera de l’idée initiale au lancement de votre entreprise. La CMA vous aide.

Evaluation personnelle

Qu’est-ce qui me motive à reprendre une entreprise artisanale ? Suis-je prêt à devenir chef d’entreprise ? Ai-je les compétences techniques et de gestion pour la reprise d’entreprise artisanale ?
 
Avant de vous lancer dans le parcours de reprise d’entreprise, il est important d’effectuer un auto-bilan afin de déterminer le plus précisément possible vos objectifs personnels et professionnels, vos motivations à entreprendre dans une activité déjà existante. Il est aussi indispensable de faire le point sur votre situation financière qui conditionnera votre capacité d’apport.

Réunion d’information - reprise d’entreprise

Cibler un profil d’entreprise à reprendre

Pour cibler plus précisément le profil d’entreprise pouvant correspondre à votre projet, posez-vous les questions suivantes :


Quels sont les secteurs d’activité qui m’intéresse ?
Quel est mon savoir-faire ?
Quelles sont mes compétences ?
Où suis-je situé géographiquement ?
Quelle taille d’entreprise, je souhaite reprendre ?
Quelle est mon enveloppe budgétaire ?

Je contacte ma CMA

Trouver une entreprise à reprendre

Vous disposez désormais d’une vision plus précise de la typologie d’entreprise qui pourrait répondre à vos attentes. Votre conseiller expert en reprise d’entreprise vous guide dans la recherche de cette entreprise cible en vous proposant notamment une sélection d’offres d’entreprise à reprendre que la CMA commercialise.
Trouver une entreprise à reprendre

Analyse de l’entreprise à reprendre

Une offre de reprise d’entreprise vous intéresse particulièrement, vous avez pris en compte le secteur d’activité, la localisation et la taille de l’entreprise. Vous devez à présent en analyser la viabilité. La Chambre de Métiers et de l’Artisanat, expert dans le domaine, vous guide pour :


-  Lister les documents à récupérer auprès de l’entreprise cible
-  
Réaliser un diagnostic de l’activité, humain, financier
-  Évaluer les forces et faiblesses de l’entreprise cible
-  Évaluer les opportunités et menaces du marché
- Étudier l’environnement global de l’entreprise 

Cette étape indispensable vous permet de prendre votre décision dans les meilleures conditions en ayant une vision réelle sur l’entreprise et son avenir. Pour vous offrir un accompagnement approfondi sur votre projet, les experts en reprise d’entreprise des Chambres de Métiers et de l’Artisanat mettent en place des sessions de coaching personnalisées en fonction de votre projet, vos disponibilités et vos besoins.
Accompagnement sur-mesure
Le pack premium de reprise : la CMA propose une formation exclusivement dédiée à la reprise d’entreprise ! Cette formation sur 5 jours vous prépare concrètement à la reprise d’entreprise. L’objectif de cette formation est de répondre à toutes vos questions et de vous permettre d’acquérir des compétences solides en gestion, mais surtout, de travailler votre dossier de reprise pour le rendre plus crédible aux yeux des potentiels partenaires tels que les banques.
Je contacte ma CMA

Élaborer un plan de reprise

Votre décision est prise, vous vous lancez dans la reprise d’entreprise. Il est maintenant temps de constituer votre dossier reprise. Pour cela, vous devez établir :
  • Votre prévisionnel financier 
  • Votre business plan
  • Le montage juridique de la reprise
  • Les statuts sociaux
Je contacte ma CMA

Négocier et accomplir les formalités administratives

Lorsque les deux parties : cédant et repreneur se sont mis d’accord sur le prix et les modalités de la transmission (délais, accompagnement du cédant…), ils pourront signer un compromis de vente (pour les fonds de commerce) ou un protocole d’accord (pour un rachat de parts de société).
Une fois que les fonds nécessaires seront obtenus par le repreneur, les parties pourront ainsi signer l’acte définitif de rachat. Le cédant pourra remettre les clés d’entreprise au nouveau propriétaire, et celui-ci devra réaliser les formalités d’immatriculations ou de changement de gérant.
Je contacte ma CMA