L’apprentissage est ouvert à tous les jeunes de 16 à 29 ans désireux de se former tout en s’immergeant dans le monde de l’entreprise. Son principe est simple : un partage du temps entre étude et travail, en échange d’une rémunération calculée sur la base du SMIC selon l’âge et le parcours.
 

Quelles conditions pour devenir apprenti(e) ?

 Être âgé de 16 ans au moins dans l’année et ne pas avoir atteint l’âge de 29 ans à la date d’entrée en apprentissage.
✅ Les jeunes de 15 ans peuvent conclure un contrat d’apprentissage à condition d’avoir terminé le premier cycle d’enseignement secondaire (classe de 3e), ou avoir suivi une formation dans le cadre du dispositif d’initiation aux métiers en alternance (DIMA).
✅ Les personnes en situation de handicap peuvent conclure un contrat d'apprentissage quel que soit leur âge.

Avoir un maître d’apprentissage.

Être reconnu apte par la médecine du travail.
Une visite médicale est organisée par l’employeur au plus tard dans les deux mois qui suivent l’embauche.
Apprenti(e)s étrangers : doivent être titulaires de documents spécifiques et demander une autorisation de travail auprès de la Préfecture.
Apprenti(e)s en situation de handicap : tout jeune reconnu en situation de handicap par la CDAPH (commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées) peut souscrire un contrat d’apprentissage sans limitation d’âge après 29 ans. Elle peut bénéficier de mesures d’adaptation et d’aménagements particuliers. En savoir plus ➜
 Lorsque le contrat fait suite à un autre contrat d’apprentissage et qu’il conduit à un niveau de formation supérieur à celui qui a été réalisé précédemment.

Lorsqu’il y a rupture de contrat pour des raisons indépendantes de la volonté de l’apprenti(e) ou à cause d’une inaptitude physique et temporaire ou lorsque la personne est reconnue comme travailleur handicapé.

➜ Lorsque le contrat est conclu par une personne qui a un projet de création ou de reprise d’entreprise (dont la réalisation est subordonnée à l’obtention d’un diplôme).

 Lorsque le contrat est conclu en faveur d’une personne porteuse d’un handicap reconnu.

Quels engagements pour l’apprenti(e) ?

 Effectuer le travail qui lui est confié (ce travail doit correspondre à la formation inscrite sur le contrat).
Respecter le règlement intérieur de l’entreprise.
Suivre la formation assurée par le CFA ou l’établissement d’enseignement.
Se présenter à l’examen prévu en fin de contrat pour obtenir le diplôme.

Quelle rémunération pour l’apprenti(e) ?

La rémunération de l’apprenti varie en fonction de son âge et de l’année de formation. Elle correspond à un pourcentage du SMIC fixé par décret (aucun salaire ne peut être inférieur au taux légal fixé). Elle est versée par l’employeur pour le mois complet. (Le temps passé en centre de formation est comptabilisé comme du temps de travail et doit être rémunéré comme tel).
 

  1ère année 2e année 3e année
16-17 ans 27 % du SMIC 39 % du SMIC 55 % du SMIC
18-20 ans 49 % du SMIC 51 % du SMIC 67 % du SMIC
21-25 ans 53 % du SMIC 61 % du SMIC 78 % du SMIC
26 ans et + 100 % du SMIC 100 % du SMIC 100 % du SMIC


Ce salaire peut être supérieur en vertu d'un accord conventionnel ou contractuel.

Réunions d’information au sein des CMA

Pour vous accompagner dans votre projet, pour vous donner plus d’informations sur les démarches administratives à faire et pour vous donner les bonnes techniques de recherche d’employeur, la CMA organise des réunions d’information sur l’apprentissage. Des conseillers spécialisés en formation et apprentissage sont prêts à répondre à toutes vos questions. Pour connaître le calendrier des réunions et pour vous y inscrire, contactez votre CMA.

Accueil des stagiaires de la formation professionnelle dans les CFA

Un jeune se destinant à l’apprentissage mais n’ayant pas trouvé d’employeur peut entamer une formation dans un CFA et effectuer en complément des stages professionnalisant en entreprise. La durée de la formation est d’1 an maximum.

Le jeune est accueilli dans la limite des places conventionnées au CFA par la Région. Il peut à tout moment signer un contrat d’apprentissage. Durant cette période, le jeune bénéficie de la protection sociale financée par l’État. Il ne perçoit aucune rémunération.

Un suivi plus étroit de l’apprenti(e)

2 mois après la signature du contrat, un entretien est organisé avec l’apprenti(e), son tuteur en CFA, le maître d’apprentissage (et si nécessaire, les parents de l’apprenti(e)). Cet entretien a pour objectif de repérer les difficultés éventuelles que rencontre l’apprenti(e) et de les résoudre afin d’éviter les risques de rupture de contrat.

Prépa Apprentissage : trouver son futur métier et réussir sa formation

Pour confirmer votre projet professionnel, bénéficiez du dispositif Prépa Apprentissage. 
➜ En savoir + sur Prépa Apprentissage

Plan 1 jeune 1 solution
Découvrez les solutions pour aider chaque jeune à accéder à l'emploi.

➜ En savoir + sur 1 jeune 1 solution

Les offres d'apprentissage

Consultez le site régional des offres et demandes d’apprentissage dans l’artisanat afin de prendre des contacts et obtenir des informations sur la formation par la voie de l’apprentissage.

  Consulter les offres

  Haut de la page