À une époque de constantes évolutions, la formation est devenue indispensable pour permettre aux chefs d’entreprise, comme à leurs salariés, de faire évoluer leurs compétences et d’appréhender les changements.
Différentes solutions permettent de financer ces formations. Qu’il s’agisse de formations courtes ou longues, leur financement total ou partiel dépend du statut de la personne qui va suivre la formation.


Vous êtes chef d’entreprise, conjoint collaborateur ou associé ?

La formation que vous allez choisir va déterminer la source du financement. Si vous optez pour une formation technique et professionnelle, votre demande de financement devra se faire auprès du Fonds d’assurance formation des chefs d’entreprise artisanale (FAFCEA), dont la mission est de permettre aux artisans et à leur conjoint collaborateur de se former tout au long de leur vie pour améliorer leurs compétences.

Si vous êtes chef d’entreprise non salarié inscrit au Répertoire des métiers et que vous vous orientez vers une formation plus générale liée à la gestion et au développement de votre entreprise, vous devrez adresser votre demande de financement au Conseil de la formation (CDF). Attention, seules les formations dispensées par des organismes certifiés Qualiopi sont éligibles à un financement du CDF. Les dossiers de demande de financement doivent impérativement être déposés huit jours avant le début de la formation. Pour les chefs d’entreprise, conjoints collaborateurs ou associés, sous réserve des fonds disponibles, votre CMA effectue la demande de financement et effectue les démarches à votre place. Enfin ils peuvent également financer leur formation grâce au compte personnel de formation (CPF) et au crédit d’impôt formation dirigeant.


Vous êtes salarié ?

Salarié, vous dépendez dans ce cas d’un opérateur de compétences (OPCO) qui assure la gestion financière de vos formations. Après examen de votre dossier, l’OPCO et votre branche professionnelle (regroupement d’entreprises d’un même secteur d’activité et qui relèvent d’une convention collective ou d’un accord) peuvent abonder votre compte CPF.

Par ailleurs, le Projet de Transition Professionnelle (PTP), mis en œuvre par Transition Pro, est un autre dispositif qui permet aux salariés, de financer une formation certifiante en vue de changer de métier.

La CMA vous accompagne

Vous avez un projet pour faire grandir vos compétences, contactez le conseiller de votre CMA pour faire le point et être accompagné.

 

Découvrez les formations proposées par votre CMA  ➜

Publié le lundi 25 juillet 2022


Retour aux actualités